Histoire du clan V5

Aller en bas

Histoire du clan V5 Empty Histoire du clan V5

Message  SCrashy le Dim 5 Juin - 18:48

Prologue

"Je meurs ... Je viens de recevoir une balle en plein coeur au cours de cette stupide bataille. Mes forces m'abandonnent et je sens mon corps vaciller en arrière. A terre, je vois mes amis, ceux de mon clan , qui m'ont accepté malgré ma différence, certains sont en train de résister, d'autres tombent comme moi... A quoi peuvent ils penser? Mes pensées se fixent et c'est à elle que je pense à ce moment, mon amour, mon aimée, celle pour laquelle j'ai mené mon clan jusqu'ici aux portes de Fort Grant."

Chapitre 1

Toute cette histoire a commencé lorsque j'avais 10 ans, alors que mes parents, des pionniers chercheurs d'or, voyageaient à travers le nouveau continent. Lors d'une halte, nous fûmes attaqués par un groupe d'indiens iroquois, coiffés de leur mille plumes colorées, qui décidèrent de tuer mon père puis ma mère et me laissèrent pour mort, brûlant notre campement et volant nos chevaux avant de repartir.

Lorsque je me repris conscience, je ne vis que désolation autour de moi, une flèche m'avait frôlé la tempe et je n'avais plus mes idées en place. Qu'ai je fait pour mériter une telle douleur qui s'approprie tout mon corps? Les minutes passent, puis les heures, et je n'arrive pas à oublier le mal qui me taraude. C'est là que je vis les dépouilles de mes parents reposant froidement sur le sol terreux. Mon père allongé sur un caillou recouvert de sang et ma mère à coté les bras allongés le long de son corps. Je les enterrai au pied d'une colline avec ce que j'avais pu trouver sur place pour creuser et je parti à travers la plaine seul face à mon incertitude.
La soif et la faim ne se firent pas attendre, et je sentais à chacun de mes pas, ma volonté vaciller, "plus loin, vas plus loin" me disais je sans cesse, jusqu'à ce que je m'écroule d'épuisement.

Une douce sensation de fraicheur perla sur mes lèvres, j'ouvris les yeux et je la vis en train de me sourire.

Chapitre 2

La jeune fille m'emmena jusqu'au campement de sa tribu, des cheyennes, une tribu indienne pacifique selon les dires de mon père. A mon arrivée, les jeunes vinrent vers moi en courant, les plus âgés étant plus méfiants, ils restèrent en retrait ne sachant pas si l'enfant que j'étais n'était pas accompagné par des adultes.
Après quelques minutes, ils me firent entrer dans le tipi du chef, un cheyenne très vieux était assis en tailleur aux abords d'un feu fumant son calumet. Il me dit quelque chose que je ne compris pas, réitérant sa phrase encore et encore, je ne comprenais toujours rien. Le langage indien m'était totalement inconnu et je ne parvenais pas à décrypter le moindre signe ou grimace du chef.
J'eus l'idée alors de dessiner sur le sol, ce qui m'était arrivé. Le chef comprit et me fit un signe désignant que je devais sortir de son tipi.
De jeunes cheyennes attendaient dehors et l'un d'eux se rua sur moi, me frappant encore et encore jusqu'à ce que ma bienfaitrice s'interpose, disputant celui qui m'avait agressé. Elle me prit le bras et m'emmena à l'écart des autres. Elle devait avoir mon age environ, de long cheveux noirs comme l'ébène, des pupilles aussi sombres que la nuit, et un magnifique sourire. Je réussi à lui faire comprendre mon prénom, pour le sien ce fût plus difficile, elle finit par me dessiner à même la terre une biche accroupie, j'en conclus que cela devait être son nom.
Le chef me prit sous son aile et m'accorda le droit de rester avec eux et de vivre au sein de la tribu. Il avait une connaissance de la faune et de la flore très développée et connaissait tous les endroits boisés qui bordaient le campement. Et dix ans s'écoulèrent.

Chapitre 3

J'avais désormais vingt ans, au bout de toutes ces années, j'avais réussi à apprendre la langue des cheyennes et je m'entendais bien avec la plupart, sauf celui qui m'avait rué de coup lors de mon arrivé, Chien Fou. Biche Accroupie était devenue une splendide jeune femme et j'en étais devenu fou amoureux, nous passions de longues soirées à discuter ensemble et chaque moment passé avec elle était un moment de pur bonheur. On avait des grands projets : avoir des petits enfants, aller au bout du monde et aller voir les plus beaux bâtiments du monde, jusqu'au jour ou ...
Je demandais sa main au chef de la tribu, et après quelques instant d'hésitation, il me donna son accord avec plaisir. Notre mariage fût célébré quelques jours plus tard en l'honneur de toute la tribu. Une fête était prévue, sans doute la plus grande fête de l'année. Tout le monde était invité autour du feu pour partager cet instant de bonheur. Je ne m'étais jamais senti aussi bien et heureux de ma vie, ce bonheur dura trois mois, et le pire arriva.

Chapitre 4

A l'aube d'une journée, alors que j'étais avec la plupart des hommes et que nous étions partis chasser, notre campement fût attaqué par les tuniques bleus. Lorsque nous revînmes de la chasse, le tableau qui s'offrait à nous était horrible, les corps des femmes et enfants gisant sur le sol sans vie, baignant dans le sang et recouvraient l'herbe devenue pourpre. Aussitôt, je me précipitais à mon tipi, Biche Accroupie n'était pas là! Où pouvait elle être? S'était elle cachée? L'avaient ils enlevée? Autant de question qui traversa mon esprit.

C'est alors que je vis le chef allongé sur le sol, il était resté au campement, étant trop vieux pour nous accompagner à la chasse. Je m'accroupis à côté de lui, il était encore vivant, le souffle court, il ne devait plus en avoir pour très longtemps... Il me raconta l'attaque des tuniques bleues et me dit qu'il avait vu l'un d'eux kidnapper mon épouse, avant de rendre son dernier souffle. La peine et à la fois la haine m'envahissaient. Je voulais absolument retrouver celui qui avait enlevé ma douce bien aimée et lui arracher la tête (signe caractéristique chez les tribus indiens, ayant une forte symbolique sur l'ennemie).
Les hommes se regardèrent les uns les autres, Chien Fou souleva sa lance au ciel et hurla: " les nordistes vont le payer ".

Chapitre 5

Comme d'un seul homme tous me suivirent jusqu'au fort de l'armée, Fort Grant. Ce fort est sans doute, un endroit détesté par tout être voulant s'aventurer dans la forêt. Il est le lieu où les plus grandes guerres de l'histoire avaient éclatées et où les morts ne se comptaient plus.
La bataille commença, les balles sifflèrent de part et d'autres, mes valeureux amis n'avaient pas peur, ils étaient là pour récupérer l'une des leurs et il était hors de question que nous repartions sans elle!

Chien Fou réussi à ouvrir une brèche dans le rempart du fort et nous le suivîmes alors qu'il lançait à nouveau son cri.
Les tuniques bleues paniquèrent mais ils étaient mieux armés que nous et mes amis commencèrent à tomber les uns après les autres, c'est à ce moment là que je sentis une balle pénétrer mon corps, je tombais au sol, non ça ne pouvait pas se finir ainsi, il fallait que je la sauve!

Je la vis dans un coin pleurant toutes les larmes de son corps, elle était ligotée mais à l'abri de tout ce qui aurait pu la tuer, puis Chien Fou réussit à s'approcher d'elle par diversion, il la délivra avant de se lancer à nouveau dans la bataille, un de nos hommes l'emmena à l'extérieur du fort. J'étais soulagé et je pouvais mourir tranquillement sans avoir une image négative à supporter. Elle résistait, essayant de venir me voir, et nos regards se croisèrent, je lui fis signe de partir, et elle s'échappa en direction du soleil levant. Je me mis face au ciel, agonisant de tout mon corps et faisant abstraction du bruit, des armes et des cris de douleur. Entre deux nuages, j'y vis un aigle royale, certainement un bon signe pour le futur de ma bien aimée.
Mes yeux se fermèrent et je rendis mon dernier souffle.

Biche Accroupie était face à l'étendue sauvage, plusieurs mois s'étaient écoulés depuis la bataille où elle avait réussit à s'échapper, elle regarda le ciel et vit un aigle qui vint se poser à coté d'elle. Elle trouva dans le regard de l'aigle, une forme de réconfort, et se dit : "ce doit être un bon présage" en se tenant le ventre bien arrondi par la grossesse. "Tu t'appelleras Tête Blanche, comme ton père."

Chapitre 6

Les mois passent, et aujourd'hui c'est l'enterrement des défunts au Mont fort Grant. C'est le jour le plus triste auquel biche accroupie avait assisté et elle ne voulait pas qu'on lui parle. Elle avait une mine blanche et des cheveux fourchus. Le nouveau chef de la tribu, Chein Fou, avait lui aussi une larme de tristesse en voyant la fille mais il fallait célébrer cette occasion. Tous les indiens du campement étaient présent sauf un, tête de loup qui ne voulait pas y assister. Il était assis en tailleur dans son tipi et essayait d'oublier cette guerre en fumant son calumet.
L'évènement dura 2 heures, puis tout le monde regagna son domicile. Les cadavres sont enterrés dans le sol directement et une croix permet de les repérer au dessus de la terre. Biche accroupie alla voir la tombe de son mari et resta toute une journée à lui parler.
Une larme tomba sur la terre et se divisa en gouttelettes. Elle jeta une rose et partit ensuite.

Chaque instant passé avec l'homme de sa vie, était une source de bonheur et l'encourageait à se battre pour affronter les difficultés. Biche accroupie accompagnée de Tête blanche allait le plus souvent possible parler au défunt et lui raconter ce qu'il s'était passé au cours de la journée :
- " Aujourd'hui on est allé à la chasse avec les membres de la tribu. Le chef Indien a réussit à tuer une biche et on a fait un petit festin tous ensemble. Ensuite j'ai discuter longuement avec mon frère, tous les deux allongés dans l'herbe fraîche. C'était agréable d'avoir du réconfort venant de sa famille. J'espère que tu es bien arrivé la haut et que ton corps repose en paix. "

Sur ces mots, la jeune fille versa une larme. Elle fut immédiatement absorbée par le sol sec. Puis elle alla regagner la tribu pour nettoyer les chevaux et les sortir un peu.
Le grand Chef des esprits du campement était vraiment touché par l'histoire d'amour qu'il y avait entre la fille et le jeune guerrier. Il ne voulait pas laissait la pauvre fille seule et tenta d'implorer le ciel :

" Oh toi, au plus haut des cieux, rends toi compte combien il est difficile pour cette jeune fille de vivre avec le coeur brisé. Elle ne mérite pas qu'on lui enlève l'homme de sa vie aussi effroyablement. Chaque jour qui passe est une source de douleur qui ne cesse d'empirer.
Je te demande, par tous les pouvoirs qui me sont conférés, de montrer un signe.. "
A ces mots, une véritable alchimie se produit et une fumée blanche se dispersa dans le tipi. La demande fut elle exaucée ?

Conclusion

Biche accroupie avait toujours espoir de revoir un jour son mari mais se faisait à la raison, il était partit la haut dans le ciel. Tête blanche avait grandit et son plumage était devenue somptueux. Des couleurs apparaissaient, surement un signe venu du ciel que la fille n'avait pas détecté.
Au mont Fort Grant, le terrain vague est calme, jusqu'à ce que le sol se mette à trembler. Qu'est est ce ? Soudain une main sortit du sol laquelle tenait une rose entre ses doigts. Il y avait marqué I.D dessus.

_________________
Histoire du clan V5 99843_Abstract_copie

Histoire du clan V5 88129_new
SCrashy
SCrashy
Admin

Messages : 2684
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 28
Localisation : Devant l'ordi

Voir le profil de l'utilisateur http://indian-dynastie.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum